L’un des sujets que nous souhaitions aborder pour la considération de nos futurs jeunes parents en devenir est l’importance de chérir sa relation de couple.  Plusieurs gestes dans le quotidien soutiennent cette priorité d’un couple, et l’une d’elle particulièrement.  Abordée par plusieurs thérapeutes de couples comme l’une des grandes problématiques, je pense à la manière de communiquer.  Je lisais un article l’autre jour où l’on rapportait le témoignage d’une jeune femme qui racontait pourquoi après 10 ans de vie commune, elle avait décidé de quitter son conjoint.  Une citation m’est restée en tête, elle disait : «  on se parlait beaucoup, mais on ne communiquait pas.  »

Lorsque je reste avec une idée en tête, j’ai envie d’y réfléchir.  Si je ne m’y attarde pas, ça ne va pas me laisser tranquille.  Tête analytique et rêveuse que je suis, j’ai pensé à l’importance de ce qu’elle disait.  Je l’ai déjà mentionné, j’aime bien la sincérité chez l’autre.  Parler pour parler, on peut le faire, mais vient un moment où pour poursuivre une relation intéressante on devra aborder les vrais sujets pour que l’attention se maintienne.

Cela dit, lorsqu’on débute une relation il est normale lorsqu’on commence à se côtoyer de ne pas avoir des discussions profondes et significatives, mais même dans la légèreté d’un sujet il peut y avoir de la sincérité.  L’intensité d’un regard, l’écoute active, un sourire, le fait d’être présent et vrai dans nos échanges.  Je pense que c’est aussi beaucoup dans l’ouverture à l’autre, même dans les silences quelqu’un peut communiquer ce qu’il ressent parfois.  Je suis heureuse de constater que ma relation actuelle sans qu’elle comporte des discussions de longues heures, malgré les hauts et les bas d’une vie bien active, me  permet des échange sincères.  Parfois ces échanges sont difficiles, pas toujours fluides, mais ce qui est dit est vrai.  Ce n’est pas toujours joyeux, mais je ne cherche pas à ce que ça le soit absolument.  Je crois qu’il est préférable de savoir ce qu’il en est et de voir à établir son confort personnel face aux sentiments de l’autre dans les diverses situations que la vie nous sert.  Les moments de silence dans notre couple sont également révélateurs.  Mon époux à travers ses silences me communique parfois sa douleur, ses peurs et ses malaises.  Je pense qu’il en est de même pour moi.

Il est vrai qu’il y a une longue histoire entre nous qui permet cette compréhension de l’autre, mais je pense que principalement il y a justement une ouverture pour la communication quelque soit le sentiment à exprimer.   Je souhaite pour mes enfants de développer cette ouverture dans leur manière de s’exprimer et de partager une sincère ouverture à l’autre.  Ainsi ils pourront parler beaucoup…ou peu en communiquant!

Advertisements